FRUITKOT : PV des réunions de concertation (sept 2017) avant démarrage du chantier

Capture d’écran 2017-10-02 à 16.38.52

Les mercredi 27 et samedi 30 septembre derniers se sont tenues deux réunions d’information préalables au lancement du projet de plantation du FRUITKOT, jardin fruitier sur le modèle d’une Forêt comestible. Merci d’y avoir participé, bien des lanternes se sont éclairées, voilà que le schmilblick peut avancer d’un bon pas :)

Capture d’écran 2017-10-02 à 16.38.52

Le document de présentation (powerpoint) est téléchargeable  : Le FRUITKOT

-Vous y retrouverez la référence à quelques autorités qui ont inspiré le projet (Food Forest, Verger permaculturel, Guilde, Jardin des Fraternités ouvrières de Mouscron),

-Un tableau récapitulatif des contreparties auxquelles les participants au financement participatif via MIIMOSA ont droit (s’ils ne s’en souviennent plus),

-La liste des quelques pépiniéristes avec lesquels la collaboration est envisagée,

-Quelques ébauches de plan de plantation, suivant quelques principes directeurs.

 

AGENDA DES OPERATIONS :

-1. Finalisation de la liste des fruitiers à planter : DATE LIMITE 15 octobre (demain)

  • La liste des fruitiers envisageables est consultable dans le menu FRUITKOT
  • Vous connaissez des variétés incontournables : envoyez vos suggestions à info@lebuisson.be
  • Vous parrainez un arbre :
    • choisissez-en un dans la liste actuelle,
    • OU faites une proposition précise (essence, variété, cultivar…)
    • OU adoptez un plant au moment de la plantation

-2. Rendez-vous avec les pépiniéristes (entre le 15 octobre et le 1er novembre)

  • commande des plants

-3. Conception du plan d’aménagement (avant le 31 octobre)

-4. Participation au(x) chantiers (les samedis) : un doodle sera lancé prochainement, voir dans le menu FRUITKOT

  • Chantier de préparation : déplacements des plants en place (rhubarbe, topinambour, aromates…), déménagement du compost, désempierrement du site, …
  • Chantier de plantation
  • Chantier de couverture du sol : taille et broyage des haies + mulch de chanvre (si nécessaire)

 

PISTES DE REFLEXION :

-Ne doit-on pas restreindre dans un premier temps l’éventail des essences fruitières, pour garantir une production minimale à même de satisfaire tous les participants à l’auto-cueillette ? Un seul ou deux exemplaires de chaque fruitier, ça risque de ne donner qu’un quart de demi-ravier par famille ;)

-Y a-t-il des associations bénéfiques et a contrario des cohabitations néfastes entre fruitiers ? utile de le savoir !

-Serait-il intéressant de planter un bout de parcelle en chanvre, pour en tester toutes les applications (couverture du sol et autres utilités alimentaires) ?

-Un abonnement forfaitaire annuel à l’autocueillette simplifierait considérablement les tracasseries comptables (balance, prix, contrôle des quantités) et reposerait sur l’honnêteté de chacun. Piste à creuser (quel tarif établir ?), mais à mettre en place progressivement.

-Accès du Fruitkot réservé aux membres.

… n’hésitez pas à me faire part de vos réflexions :)

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un message

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*